samedi, juin 30, 2018

[SPOT] Petite balade dans le coeur historique de Nemours

Greg CLOUZEAU
"Nemours n’a pas de cathédrale comme Amiens ou Chartres, mais la paroisse est une de ces magnifiques églises de campagne, qui sont, dans leur genre, et toutes proportions gardées, aussi rares, aussi complètes, et pourrait-on dire aussi belles que les cathédrales". C’est ainsi que Victor Hugo, qui descendit un temps à l’hôtel l’Ecu de France, au cœur même de la ville, décrivait Nemours en 1844 dans ses carnets de voyages. "Rien n’y est sublime, tout y est charmant". Profitant de ce magnifique week-end et de ma participation à la deuxième édition du Festival photo Phémina organisé par le Collectif Croisons nos regards, c'est armé du boitier que je suis allé faire un petit tour dans le cœur historique de la ville, histoire de vérifier si les affirmation de Victor Hugo étaient toujours d'actualité…



Si vous n'êtes pas venus nous rendre visite Quai des tanneurs pour voir la très belle exposition Phémina, écrasiez que vous étiez par les premières chaleurs estivales, vous avez aussi raté l'occasion de vous promener sur les rives du Loing ou à l'ombre des tilleuls en cherchant la fraîcheur apportée par les nombreux petits canaux qui donne parfois à la ville des allures de petite Venise... Je ne reviendrai pas sur l’exposition et ses formidables artistes que je tiens à remercier pour leur accueil chaleureux et leur disponibilité mais quel bon moment (mes images de la manifestations sont visibles sur Flick'R) !


Nemours chateau

Nemours

Nemours

Nemours







Si Nemours est fréquenté dès la Préhistoire, durant le haut Moyen-Âge, le village n'est encore qu'une petite bourgade dépendant de la capitale du Gâtinais (Château-Landon) et centrée autour de l’église Saint-Pierre. Ce n’est qu’à la fin du XIIe siècle que Nemours prend véritablement son essor avec la construction du château sur la rive gauche du Loing afin de défendre ce point particulièrement stratégique.

Le château de Nemours est aujourd'hui un lieu de culture avec son Musée et l'accueil de nombreuses manifestations

La petite citée médiévale s’étend alors à l’intérieur de ce que l’on appelle aujourd’hui, les "Petits Fossés", sorte de canaux plus où moins large. Mais au XIIIe siècle, appauvris par les croisades, les seigneurs de Nemours doivent céder leur terre au roi de France. D'ailleurs, plusieurs d’entre eux, dont Saint-Louis, séjourneront dans la ville qui, grâce à ses défenses, échappe aux ravages de la guerre de Cent Ans. De ce passé glorieux, il reste notamment un château (devenu Musée) qui dresse encore très fièrement ses tourelles et son imposante tour carrée au cœur de l’ancienne cité médiévale, l’ancien « Hôtel Dieu » construit au XVIe transformé en Mairie et l'église Saint jean-Baptiste.











Je vous laisse découvrir le reste sur place car il y a bien des trésors cachés dans ses ruelles, sur les porches des habitations et dans les forêts alentours... Pour les impatients et les plus éloignés, voici le lien vers mes images du centre historique de Nemours.



Renseignements sur le site de la Mairie : http://www.nemours.fr/




jeudi, juin 28, 2018

[LIVE] Dernière séance au Black Stone

Greg CLOUZEAU
La nouvelle est officiellement tombée mardi, Le Black Stone à Barbizon a définitivement fermé ses portes ce samedi ! Voilà un pub qui aura connu bien des noms et nous aura fait écouter quelques uns des meilleurs groupes entendus en Seine et Marne. Un lieux où se sont déroulées bien des aventures.  Merci Gilles !
C'est ici que j'ai fait quelques uns de mes meilleurs clichés malgré la lumière difficile et certains éléments de décors... Merci à mes amis chanteurs, musiciens, artistes, pour tous ces bons moments. Du coup, la scène ouverte de Mercredi avait pour moi des airs de Dernière Séance. Voici donc quelques images de mercredi à regarder en chantant les paroles ci-dessous sur cet air nostalgique et populaire d'Eddy Mitchell
J'ai un peu changé les paroles et c'est une première pour moi alors faites vous plaisir, reprenez tous en cœur !

La lumièr' revient déjà
Et l’ampli est coupé
Je relève mon voisin
Il est tombé du tabourret
Je fini mon galopin
J'ai une envie de bailler
C'était la dernièr' séquence
C'était la dernièr' séance
Et le rideau sur la scène est tombé
La photo sur le mot fin
Peut fair' sourire ou pleurer
Mais je connais le destin
D'un bon pub de quartier
Il finira en garage
En building supermarché
Il n'a plus aucune chance
C'était la dernièr' séance
Et le rideau sur la scène est tombé
Bye bye les groupes que j'aimais
L'entracte est terminé
Bye bye les photos en soirée
Et mes p’tites vodka glacés, glacés.
Je quittais Chailly-en-Bière
pour le rad de mon quartier
À 04 heures j'étais sorti
Ma femme nous disait partis
Mais Gillou  payait sa bière
En défendant ses idées
C'était vraiment bien l’Black Stone
Même si on y grillait des neurones
Et le rideau sur la scène est tombé
Bye bye les filles qui tremblaient
Pour les jeunes premiers
Bye bye rendez-vous à jamais
Mes mojitos glacés, glacés.
La lumière s'éteint déjà
La salle est vide à pleurer
Mon voisin détend ses bras
Il s'en va boire un café
Un vieux pleure dans un coin
Son pub est fermé
C'était la dernièr' séquence
C'était la dernièr' séance
Et le rideau sur la scène est tombé.
Paroles originales de La Dernière Séance de Claude Moine / Pierre Papadiamandis © Universal Music Publishing Group



Souvenir de la dernière scène ouverte du mercredi 27 juin 2018





















lundi, juin 18, 2018

[LIVE] Les Jallise étaient au Festival en Seine

Greg CLOUZEAU
Les Jallies au Festi'Val en Seine 2018 à St Mammès
C'est la saison des festivals et autres concerts en plein air. L'occasion pour moi de vous proposer de nouvelles images notamment avec le groupe des Jallies et mes potes des SPAMS. Donc ce week-end se tenait la quatrième édition du Festi’val en Seine, à Saint-Mammès (77). Une nouvelle édition avec une superbe programmation dans cette petite ville des bords de Seine qui réunit plus de 3000 personnes dans une ambiance très familiale. Un Festival dont le prix de l'entrée est LIBRE ! Vous mettez le montant que vous souhaitez... Elle est pas belle la vie ?

Franchement, vu l'énorme boulot des bénévoles et la qualité de la programmation, l'année prochaine, (en 2019 donc !) ne manquez surtout pas le cinquième anniversaire du Festi'Val !
J'ai profité de cette édition pour faire des images des JALLISE, un groupe du Sud Seine et Marne qui a vu le jour en 2012 et qui est déjà au sommet. Après tout plein de concerts du Balajo au New Morning ;-) en passant par le Cognac Blues Festival, Montereau Confluences, etc. tant avec avec l’ancienne formation que la nouvelle, les voici qui sortent leur album (Tuka) après un premier EP.
Les Jallies au Festi'Val en Seine 2018 à St Mammès
Les Jallies au Festi'Val en Seine 2018 à St Mammès

La formation actuelle : trois chanteuses/guitaristes/percussionnistes (Vanessa, Céline, Leslie), un guitariste soliste (Thomas) et un contrebassiste (Kros) ! Charlseton, Rock, swing, boogie-woogie... tout y passe pour une belle ambiance années 50, pin'up en talons hauts, pantalon à bretelles... À leur répertoire, des compositions originales et de bonnes reprises, de Gene Vincent, Elvis Presley, Janis Martin, Canned Heat, The Stray Cats, jusqu'à Edith Piaf, Amy Winehouse, Imelda May… Bref, des harmonies vocales soutenues par des solos de guitare et lignes de contrebasse endiablées.

Les Jallies au Festi'Val en Seine 2018 à St Mammès
Les Jallies au Festi'Val en Seine 2018 à St Mammès


Retrouvez toute leur actualité et date sur leur page Facebook !






















Je vous invite à jeter un œil à mon album (une soixantaine de photographies) de leur concert ce week-end au Festi'Val. Et puis, si vous êtes fan, n'hésitez pas à me contacter pour acheter un tirage d'art en série limitée pour une décoration très jazzie de votre salon ou de votre pub !


Sinon, après les Jallies, il y avait le reste de la bande avec les SPAMS.
Bon, eux je ne vous les présente plus, vous trouverez en divers endroits de mon blog tout plein d'images de leurs concerts (à commencer par une galerie de plus de 100 photographies) et un article de présentation.
Beaucoup de nouveaux titres et une ambiance électrique. On en a pris plein les oreilles mais aussi et surtout plein les yeux ! Là, les techos du Festi'Val, ils ont fait fort avec des strombos blancs à faire fuir le soleil et à donner une migraine ophtalmique à Steve !
Rassurez-vous, cela ne m'a pas empêché de faire des images...j'ai shooté à l'aveugle ! Si vous voulez les voir elles sont disponibles sur ma page FlickR dans cet album.


Tant que j'y étais, j'ai aussi fait quelques images d'ambiance (on ne se refait pas !) autour du Festi'Val et de Saint Mamès.  Encore un grand bravo aux organisateurs. Promis, l'année prochaine, je demanderai une accréditation All Access pour faire des photographies en backstage parce que franchement, je me suis régalé.