jeudi, février 18, 2021

[ALBUM] Shop in ! Ma petite visite privée du Printemps Haussmann

Greg CLOUZEAU
La Tour Eiffel au lever de soleil vue depuis le Printemps Haussmann
La Tour Eiffel au lever de soleil vue depuis le Printemps Haussmann 


Il y a le shopping et mon shop in ! Vous le savez sans doute, je travaille depuis plus de vingt ans dans le très commercial quartier Haussmann pour le Groupe Printemps. Actuellement fermé en raison des mesures gouvernementales anti Covid, j’ai consacré mon #challengephotoquotidien de cette semaine à la diffusion de quelques images de ce magnifique monument historique parisien. Je profite donc de l’occasion pour diffuser ici quelques-unes des très nombreuses images que j’ai pu prendre au Printemps comme l’ont fait avant moi de très célèbres photographes. 







Une histoire de la société à travers la photographie


Je ne sais pas si vous le saviez, mais l’univers des grands magasins constitue pour de nombreuses raisons un formidable sujet pour les photographes du monde entier. Ainsi, au fil des ans, les photographes de la célèbre agence Magnum ont capturé et documenté la vie de ces grands magasins sous de nombreux angles allant des clientes glamour des années 50 aux bâtiments eux-mêmes. Citons parmi eux Henri Cartier-Bresson et ses images du grand magasin d'État de Moscou, Univervag, les photographies de Werner Bischof, réalisées pour documenter l'influence américaine dans le Japon d'après-guerre, ou les nombreuses images de Richard Kalvar réalisées dans les magasins du monde entier, et qui jouent souvent avec les interactions entre le vivant et l’inanimé. Si ces photographes ont largement photographié l’architecture de ces magasins et leur agitation commerciale à l’occasion des soldes ou des fêtes de Noël, ils ont aussi parfois saisi ce qui se cache derrière les portes verrouillées. Ainsi, en 1936, le célèbre Robert Capa a immortalisé des employés des Galeries Lafayette jouant aux cartes sur le toit de l'immeuble lors d'une grève de sit-in. 

J'aime jouer avec les reflets du mobiliers du Printemps
J'aime jouer avec les reflets du mobiliers du Printemps


Je prends assez peu de photographies de l'activité commerciale du Printemps et de ses clients ou employés. Je m'aperçois du coup que c'est une erreur qu'il me faudra vite réparer. En revanche, j'y ai beaucoup joué avec les reflets et les lumières ou les décorations éphémères et féériques notamment dans la nouvelle trémie centrale du magasin de la mode.  La fleur est un élément caractéristique du Printemps et on la retrouve partout ! Alors quand elle tombe de 15 mètres en pluie rosée, c'est magique.

Pluie de fleurs roses dans la Trémie du Printemps


Pluie de fleurs roses dans la Trémie du Printemps


Pluie de fleurs roses dans la Trémie du Printemps


Vous qui me suivez depuis plusieurs années connaissez forcément ma série #Lèchevitrines. Vous avez aussi sans doute vu, quelques unes de mes images prises depuis le terrasses du Printemps qui offrent une vue exceptionnelle sur les monuments les plus emblématiques de la capitale. En attendant la réouverture du magasin, et pour satisfaire cette envie irrépressible de regarder les boutiques dans des lunettes de soleil surdimensionnées et vêtue d'une robe noire Givenchy comme Audrey Hepburn au début de Breakfast of Tiffany’s, voici une petite sélection de mes images consacrées à ce magnifique Grand Magasin parisien qu’est le Printemps.

Un formidable patrimoine historique sans cesse revisité


L'histoire du Printemps Haussmann a débuté il y a plus de 150 ans (le 11 mai 1865 exactement) et est jalonnée de très nombreuses innovations commerciales mais aussi architecturales. Saviez-vous par exemple que sa célèbre coupole bleue Art Déco aux décors floraux et composée de 3 185 panneaux de verre a été entièrement démontée en 1939 pour ne reprendre sa place qu’en 1972 ?

L'immense coupole bleue art-déco du Printemps
L'immense coupole bleue art-déco du Printemps est comme
le voile de cette vielle dame de plus de 150 ans








Aux éléments anciens souvent classés, s’ajoutent de superbes créations modernes. Il y a une dizaine d’année le Printemps Haussmann dévoilait son nouvel univers Luxe et Accessoires. Imaginé par le duo d'architectes américano-canadien Yabu Pushelberg, l’espace est dominé par les contrastes noir et blanc et souligné par l’omniprésence du chrome qui rappelle les anciennes vitrines à l’époque de l’ouverture du magasin. On peut y admirer le travail remarquable autour de la trémie centrale d’une hauteur de 15 m mise en valeur par les compositions aériennes de Pascale Girardin ainsi que de la sculpture monumentale signée Swada Hirotoshi.

 













Au-delà des lustres et autres luminaires, des statues, des mosaïques, la circulation verticale des grands magasins Printemps est assurée par des escalators qui structure les espaces. Après la rénovation complète des façades historiques et toitures, le Printemps de l’Homme a pris la place du Printemps de la Maison sur le boulevard avec pour fil conducteur entre les 6 étages une véritable voile centrale, qui reprend et réinterprète les fleurs emblématiques de l’enseigne. Cette voile sert de point de circulation centrale puisqu’elle permet d’accéder aux escalators desservant l’ensemble des étages… Au-delà du 6ème étage, vous débarquez au Printemps du Goût dont les décors, là aussi, empruntent de nombreux éléments à l’architecture historique du magasin dont les fleurs et la mosaïque caractéristiques. A partir de là, la vue sur les toits de Paris est l'une des plus belles et étendue car aucun bâtiment ne viendra se dresser devant, la Tour Eiffel, l'Arc de Triomphe, l'Opéra, la verrière du Grand Palais, le Sacré Cœur, la Madelaine, etc.




















Autres éléments indissociables de l'histoire du Printemps, ses rotondes dont les escaliers sont les derniers témoins d'une autre architecture des grands magasins. 

Les anciens escaliers des rotondes du Printemps ne servent plus aujourd'hui à la circulation.
Les anciens escaliers des rotondes du Printemps ne servent plus aujourd'hui à la circulation.




















Et dans les coulisses ?


Le Printemps, c'est aussi pour moi, un formidable laboratoire pour expérimenter d'autres pistes artistiques de la photographie. Et les coulisses d'un grand magasin regorgent de couloirs et locaux techniques propres aux arts graphiques et à l'urbex. 







On y croise d'étranges personnages, parfois inquiétants... 













Durant sa fermeture, le Printemps poursuit ses transformations et vous pourrez bientôt y découvrir deux nouveaux espaces qui feront date dans l’histoire des grands magasins parisiens  ! D’ailleurs, en parlant d’histoire, retrouvez les grandes dates de celle du Printemps dans cette article https://www.groupe-printemps.com/histoire et celle de la photographie dans les grands magasins par les photographes de l’agence Magnum évoquée plus haut dans cet article En espérant pouvoir rapidement vous croiser dans les allées de ce magnifique magasin, véritable joyaux du patrimoine historique de Paris.

Le Printemps est actuellement fermé et nos mannequins vous attendent...
Le Printemps est actuellement fermé et nos mannequins vous attendent...


dimanche, janvier 03, 2021

Collection Street Ombres et Lumières

Greg CLOUZEAU
Vous le savez, chaque matin, je quitte mon sud Seine et Marne pour rejoindre la capitale et profite de l'occasion pour publier sur les réseaux une image originale prise lors de ce trajet. En cette période difficile et bien grise, vous aurez peut-être envie de réchauffer vos murs avec un peu de soleil alors voici une petite sélection de mes images matinales à l'heure dorée choisie parmi celles que vous avez préférées sur Insta sur le thème photos de rue Ombres et Lumières

Ces images sont toutes à vendre en tirage d'art numéroté à des prix vraiment canon... A 140 € le tirage 75 X 50 cm sur aluminium Dibond en édition limitée vous auriez tort de ne pas changer la déco (tarifs détaillés et conditions ici) ! 

Je préfère échanger avec vous sur l'image et les finitions du tirage qui vous conviendrez le mieux pour votre projet de décoration mais pour les plus pressés ou les accros du e-commerce, choisissez vos images parmi mes publications Instagram ou Facebook, postez un commentaire ou envoyez moi un message et je les ajoute à ma boutique pour un paiement sécurisé en ligne. Les versions couleurs sont  aussi souvent disponibles en noir et blanc.

 
Réf. 085839-03


Réf. 094436-05


Réf. 095013-03


Réf. 085853-02


Réf. DSC5904-01 max 20X30 cm


Réf. DSC6088-01 max 30X40


Réf. DSC0367-01


Réf. DSC654-01


Réf. 094906-03


Pour les versions couleurs, je trouve qu'une impression sur un papier laminé sous un verre acrylique offre le meilleur rendu avec une brillance qui fait éclater les couleurs. Pour les impressions en noir et blanc, je recommande tout particulièrement une impression mat sur aluminium Dibond.
  
Réf. 093329-01


Réf. 092756-01


Réf. 093506-01


Réf. 094717-01


Réf 094436-02


Réf. 095013-01


Réf. DSC0351-01


Réf. DSC5588-01


Réf. DSC2069-01


Vous en voulez encore... J'en ai !
Et pour les prix, je vous rappelle qu'en 60X40 cm (environ) les tirages numérotés sur papier ne coûtent que 115€, les tirages direct sur aluminium Dibond au rendu mat 120 € et 125 € pour un laminé sous verre acrylique !

Réf. DSC303901-02


Réf. DSC 466902-0101


Réf. 603901-01


Réf. DSC0129-01


Réf. DSC4036-01


Réf. DSC4780-01