jeudi, octobre 03, 2019

[LIVE] Reportage aux 26 couleurs pour le concert du PAB (Episode 1)

Greg CLOUZEAU
Le week-end dernier, j'avais la chance d'être accrédité pour faire des images du concert du célèbre Peter Alexander Band aux 26 couleurs à Ponthierry. Qui ne connaît pas le PAB en Seine-et-Marne ? Cette formation locale a écumé toutes les scènes locales, fondée le célèbre festival de la PATEUF et assurée les premières parties de Led Zeppelin lors de sa reformation et des légendaires new Lynyrd Skynyrd, en 2000. D'ailleurs, le PAB n’a jamais caché son amour pour le « Rock Sudiste » et pour Lynyrd en particulier… Découvreur de talents, le PAB nous offrait pour sa première partie, les ricains de Them Dirty Roses qui faisaient ses premières dates françaises cette semaine. Une chance qui me permet de vous offrir ici un centième reportage photographique tout à fait exceptionnel !

Le PAB et Them Dirty Roses réunis pour un superbe hommage commun à  Lynyrd
Le PAB et Them Dirty Roses réunis sur la scène des 26 couleurs  pour un superbe hommage commun à  Lynyrd



L'avantage de l'accréditation, c'est que je peux vous proposer autre chose que les traditionnels portraits pris au téléobjectif. Grâce à l'équipe technique des 26 couleurs et du sondier dépêché à la dernière minute par Lardon pour un remplacement sur le pouce, j'ai pu réaliser quelques images moins conventionnelles des balances et backstage, en prenant aussi parfois un peu de hauteur. J'ai quand même du m'absenter une petite demi-heure et c'est donc l'inévitable Marco (le petit bonhome avec son T-shirt de Motorhead) qui signe la photographie des deux groupes avant scène. Pas grave, je les aurai tous ensemble pendant le concert !
Donc un concert, ça commence par une bonne journée de manutention, montage de scène, tirage de câbles, beaucoup de câbles, puis relecture des guidelines des groupes, un casse-croûte, une bière, la balance...une bière, etc ! En images, cela donne à peu près ça… (rappel : cliquer sur une photographie pour les basculer en plein écran et abréger la fastidieuse lecture de l'article...l'image sans le son !)



















Côté musique, ça sentait bon, le rock and folk, l'alcool et le cowboy ! Donc ce week-end, les musiciens du PAB rendaient un hommage digne de ce nom à leurs idoles de toujours et invitait Them Dirty Rose, un groupe originaire d’un patelin du nord de l’Alabama composé de quatre jeunots biberonnés au rock sudiste (et sans doute au whisky local) et aujourd'hui exilés du côté de Nashville, où, paraît-il, on connait un peu la musique. Côté backstage, ça ressemble furieusement aux coursives d'un sous-marin en plongé, le bordel organisé en plus ! Lumière tamisée, cachoteries, rituels… Voilà  les images que j'étais venu chercher, celles plus intimes, plus secrètes, celles que l'on montre rarement de ce qui se passe derrière la scène.


Back stage des 26 couleurs, dans l'intimité des groupes avant le concert.
Back stage des 26 couleurs, dans l'intimité des groupes avant le concert.











Lynyrd Skynyrd, vous connaissez forcément !
Mais si… Sweet home Alabama !
Ce groupe est malheureusement entré dans la légende du rock le 20 octobre 1977 par une tragédie : le crash de leur avion où périrent le chanteur Ronnie Van Zant, le guitariste Steve Gaines et sa sœur, la choriste Cassie Gaines, ainsi que leur tour manager Dean Kilpatrick… Quant aux rescapés de l’accident, le guitariste Allen Collins est décédé en 1990, le bassiste Leon Wilkeson en 2001 et la pianiste Billy Powell en 2009…
Donc, Them Dirty Roses c'est James Ford au chant et à la guitare, assisté à la guitare d’Andrew Davis, de Ben Crain à la basse et enfin de Frank Ford (son frère) à la batterie.

Andrew Davis, Them Dirty Roses
Andrew Davis, Them Dirty Roses


James Ford, Them Dirty Roses
James Ford, Them Dirty Roses


Ben Crain, Them Dirty Roses
Ben Crain, Them Dirty Roses


Franck Ford, Them Dirty Roses
Franck Ford, Them Dirty Roses


Un gang de barbus aux cheveux longs dans la lignée des Outlaws et qui s'est lancé dans sa deuxième tournée européenne (43 dates à travers le continent en 50 jours). Ce groupe 100 % "Tennessee proof", a déjà un son bien à lui et des morceaux marquants comme "Cocaine and Whiskey", "Fix You" ou encore "Back Home". Après un premier passage au Blue Devils, un bar rock d'Orléans puis à Paris la veille, c'était donc aux 26 couleurs, chez nous en Seine et Marne, qu'ils se frottaient au public français avant une dernière date sur Lille puis le nord de l'Europe. Ils nous ont offert un très beau set d'une heure et demie, dans une ambiance de plus en plus chaude avec des titres très représentatifs de la musique du groupe. Beaucoup de guitare, la chaude voix de James associée à la grosse frappe de son frère, Frank. Quant à Andrew Davis, je ne sais pas s'il maîtrise le 6 coups mais pas de soucis sur les 6 cordes produisant des rifs et des slides qui relèvent un peu cette musique à base de country rock !


















Quand un simple morceau de tape te sauve la vie !


Je reviendrai sans doute avec un album photographique dédié au PAB mais en voici quelques images  avec le groupe TDR qu'ils ont appelé sur scène pour un grand moment de rock 'roll qui a fini d'enflammer le public des 26 couleurs venu nombreux ! Heureusement, la salle était ouverte vers l'extérieur et tout le monde a pu profiter de ce live exceptionnel.

Merci aux ingés sons