lundi, septembre 10, 2018

[SPOT] Les 7 couleurs de la terre à Bréhec

Greg CLOUZEAU

Il n'est sans doute pas nécessaire de traverser la moitié de la terre pour observer cette merveille géologique et c'est une nouvelle fois les terres bretonnes qui m'en ont apporté la preuve. Vous avez probablement déjà vu ces magnifiques images des paysages rocheux multicolores des Rainbow Mountains. Il en existe plusieurs sites sur la planète dont celles du parc géologique national de Zhangye Danxia situé dans la province de Gansu, en Chine. 

Au nord de l’Argentine, dans la région de Jujuy, se cache une autre véritable merveille de la nature, la Quebrada et ses innombrables montagnes et ravins multicolores. Au Pérou, à plus de 5 000 mètres d’altitude, la montagne Vinicunca réserve aux plus courageux ce magnifique spectacle d'alternance de couleurs allant de l'ocre au rouge sang en passant par tout une gamme de vert et de bleu ! Des couches de sédiments se sont accumulés sur des millions d’années pour créer un univers unique qui semble sorti de l’imagination d’un peintre géant. Elle ressemble à un gros bonbon arlequin aux bandes d’oxyde de fer rouge, de sulfate de cuivre vert, de souffre jaune.. Bref, les exemples de merveilles géologiques ne manquent pas sur la planète et si la France offre elle aussi de remarquables curiosités, je ne pensais pas tomber sur un site offrant ces mêmes palettes de couleurs. C'était sans compter sur la magie de la Bretagne ! Donc après ma visite du remarquable port de Gwin Zegal ou le curieux sillon de Talbert, voici la falaise aux sept couleurs de Bréhec où plus scientifiquement, la série rouge de l'Anse de Bréhec.

Surprenante roche d'arigilite avec polygones de dessiccation, Bréhec, (22) Bretagne
Surprenante roche d'arigilite avec polygones de dessiccation, Bréhec, (22) Bretagne


C'est au bout de la plage que se trouve ce petit bout de falaise très curieux. Une fois exploré, il ne m'aura fallu que quelques clics ensuite sur la toile pour en apprendre un peu plus sur cette géologie atypique. 

ELEMENTS SCIENTIFIQUES


" Les séries rouges des bassins de Bréhec et Plourivo reposent sur un substratum briovérien ; elles appartiennent à un ensemble qui s'étend jusqu'au Cap Fréhel, à Jersey et à la côte normande. Comme en Bretagne centrale où elles sont également très développées, ces séries rouges sont associées à un volcanisme d'âge ordovicien.


Plage de Bréhec au soleil couchant, 22, Bretagne


L'évolution des dépôts détritiques permet de suivre l'évolution des bassins de Bréhec et de Plourivo. Les fossiles sont totalement absents dans toute la série et la reconstitution des environnements de dépôts est essentiellement basée sur l'étude des structures sédimentaires. Après une période initiale continentale marquée par des cônes de déjection, l'extension des bassins va amener une première série de brèves incursions marines avec installation d'un système deltaïque (Formation de La Roche-Jagu). Le retour aux conditions continentales est marqué par des effusions et projections volcaniques (volcanites de Plouézec) et par le développement d'un important système fluviatile (Formation de Toul-Lan). Le sommet de la série actuellement visible (Formation de Plourivo) marque le retour à un environnement marin de plate-forme.
D'extension réduite l'anse de Bréhec permet d'étudier aisément le contact avec le soubassement briovérien (Formation de Minard) ainsi que les premiers stades de comblement (Formation de Port-Lazo) du bassin de Bréhec. [...]


Anse de Bréhec : le début du comblement
Le contact discordant entre les conglomérats de la Formation de Port-Lazo et les turbidites briovériennes est remarquablement exposé. Les très bonnes conditions d'affleurement permettent d'étudier la superposition, à la base de la série, de plusieurs cônes de déjection ainsi que les liens entre la sédimentation et la tectonique d'extension du bassin. Les faciès plus fins, correspondant à la plaine alluviale, sporadiquement envahie par la mer, sont caractérisés par la fréquence et l'excellente conservation des figures sédimentaires : rides de courant et de vagues, polygones de dessication, etc... "

Surprenantes couleurs des différentes couche d'arigilite, Bréhec, (22) Bretagne
Surprenantes couleurs des différentes couche d'arigilite, Bréhec, (22) Bretagne


Nous avions peu de temps ce jour là (faut un peu suivre les marées...) et ce n'était pas le but de notre randonnée donc je n'ai pas encore exploré totalement la zone et son potentiel photographique mais franchement cela vaut plus qu'un coup d’œil ! Pour mémoire, toutes mes images sont garanties 100% couleurs naturelles !!!

Vous découvrirez dans mes images les argilites, avec leurs variations de couleurs (rouge = oxyde ferrique, vert = hydroxyde ferreux, avec chlorite pour les verts  sombres). L’argilite « résulte de la consolidation de couches parallèles de microfeuillets d’argile ou de boue argileuse fine » – Wikipédia

Dans ces argilites, on peut voir des « nodules » qui se sont formés en même temps que les dépôts argileux… ils ont une couleur plutôt jaunâtre… et une composition calcaire. « Un nodule est une concrétion minérale arrondie dont la composition diffère de celle de la roche encaissante » Wikipédia

Et les polygones de dessiccation « Dessèchement d’un sédiment. Cela entraîne pour les argiles la formation de fentes dessinant des polygones (fentes de dessiccation) »

D'importantes cavités appelées « confessionnaux » sont aussi visible tout au bout de la plage, juste à côté du passage où le GR descend au bord de la plage avant de remonter (sous le piton de la première photo ci-dessous).

J'y reviendrai avec un peu de matériel photographique ! En attendant bonne découverte et SVP, respectez le site !


La suite des images se trouve dans cet album