lundi, juillet 31, 2017

[SPOT] A la découverte de la Reculée de Baume les Messieurs, la plus belle du Jura

Greg CLOUZEAU
La Reculée de Baume les Messieurs
Nos amis Guillaume et Claire avaient besoin d'un coup de main pour leur emménagement dans le Jura. L'occasion rêvée de visiter un des sites les plus emblématiques de la région : la reculée de Baume-les-Messieurs. Une reculé c'est une morphologie particulière de vallée calcaire se terminant en cul de sac dans un cirque entouré de falaises verticales au pied desquelles prend le plus souvent naissance une rivière. En gros, c'est ce que les bourguignons appellent plus poétiquement "Bout du Monde" et dont j'ai déjà parlé à propos du site de Vauchignon, bien connu de mes amis grimpeurs. La reculée de Baume-les Messieurs est sans aucun doute la plus belle et la plus caractéristique des reculées jurassienne. Abritant un site Natura 2000, une grotte, une cascade, sans parler du village et de son abbaye, il faudrait lui consacrer au moins une visite par saison car certains de ses trésors peuvent rester cachés une bonne partie de l'année.



La reculée dite de Baume-les-Messieurs n'est pas seule se trouvant sur cette commune. Il existe en fait trois reculées d'importance inégale se rejoignant au niveau du village de Baume-les-Messieurs. La rivière ainsi formée, la Seille, quitte les Monts du Jura et rejoint la Saône juste en aval de Tournus. Outre son intérêt géologique, le village de Baume-les-Messieurs présente un intérêt historique avec sa remarquable abbaye dont l'essentiel des bâtiments datent du XIème siècle ! En partant du village, et en remontant la vallée vers le sud, vous allez inévitablement buter contre les immenses falaises calcaires où se trouvent les fameuses cascades de Baume-les-Messieurs, nées du Dard qui jaillit après un passage tumultueux au cœur des grottes de Baume-les-Messieurs.

La Reculée de Baume les Messieurs vue depuis le village
La Reculée de Baume les Messieurs vue depuis le village

Au cours des temps géologiques, le fond de la reculée progresse vers l'amont, en partie à cause du gel et des éboulements des falaises dont les blocs sont emportés par la rivière, mais aussi par le recul de la sortie de la rivière souterraine qui creuse son lit sous la falaise qui finit par s'effondrer. Si une rivière arrive du sommet du plateau en formant une cascade, celle-ci doit avoir un débit faible ou intermittent pour ne pas inciser le rebord de la falaise  et transformer le cirque en vallée ordinaire et traversante.

Ici, une des particularités de la cascade  réside dans sa composition géologique : d'immenses formations de  Tuf (roche dont j'ai déjà parlé à propos du cirque du Bout du Monde dans cet article) qui forme les reliefs de la cascade. Si la cascade est accessible toute l’année grâce au sentier aménagé sui l'escalade, elle s'apprécie surtout en période pluvieuse à la sortie de l'hiver dans un spectacle aussi assourdissant que visuel ou au cœur de l'hiver quand le gel la figue dans d’impressionnantes sculptures de glace. En été, après une petite pluie, ce sont les mousses et fougères qui verdissent les lieux. La cascade exhibe ses tufs comme autant de robes de velours verts alors que les mares se couvrent d'algues dont les verts rivalisent avec ceux des feuillages alentours.








Juste au-dessus, se trouve la grotte homonyme découverte en 1610 après un sommeil de 30 millions d’années et forgée par les eaux s’engouffrant dans les fissures du plateau jurassien. Elle est située à 120 mètres sous terre et s’étend sur 2500 mètres. La température y est de 13 degré environs, de quoi se rafraîchir en cas de forte chaleur. La visite (payante) dure en moyenne 45 minutes. Outre les concrétions (stalactites, stalagmites et draperies), la grotte de Baume-les-Messieurs se caractérise par plusieurs grandes salles dont les plafonds peuvent s’élever jusqu’à 80 mètres de haut. En période de pluviométrie importante, les captages des sources comme celles du Dard ne suffisent pas à évacuer toutes les eaux souterraines qui sortent alors par un exutoire "perché" à droite de l'escalier qui conduit à l'entrée de la grotte. Fermée en hiver pour cause d’inondation, elle devient alors le refuge des chauves-souris abondantes dans ce site classé Natura 2000.

La visite de la Grotte de Baume les Messieurs, idéale pour se rafraîchir à l'été
La visite de la Grotte de Baume les Messieurs, idéale pour se rafraîchir à l'été
Ici, la faune et la flore de la reculée sont protégées. Il n’est pas rare d’apercevoir un faucon pèlerin ou un milan royal surplomber le village. Pour ce qui est des magnifiques buis, passez votre chemin, ils sont désormais ravagés, victime de cette saleté qu'est la chenille de la Pyrale du buis, au demeurant magnifique papillon (blanc et or pour la femelle, cuivre pour le mâle). Ici, c'est l'invasion ! Cet été, les pyrales volent par centaines entre la cascade et les quelques buis du fond du cirque.
Pyrale des buis mâle et femelle

Pyrale des buis mâle et femelle


Pour profiter au maximum de ce lieu, une randonnée balisée remonte jusqu'à la source de la rivière du Dard avant sa disparition dans la grotte puis escalade jusqu’au belvédère où l'on pourra admirez la vue splendide sur le village. Tout au long du parcours, des panneaux d’informations sur la géologie du site nous expliquent les mystères de la Terre. Dans cette série de photographie, vous pouvez voir
La Reculée de Baume les Messieurs vue depuis le belvédère à gauche et vue depuis le village, à droite.

La Reculée de Baume les Messieurs vue sur le village


La Reculée de Baume les Messieurs vue depuis le village

Pour compléter la visite n’hésitez pas à flâner dans le village et à visiter l’abbaye de Baume-les-Messieurs où de nombreux travaux et fouilles sont conduits ces dernières années.












http://www.baumelesmessieurs.fr/